Le Sacre du Printemps

Le Sacre du Printemps

 

Une oeuvre d’Igor Stravinski.
Interprétation : Compagnie “Corps et Âmes”
Chorégraphie : Daniell Alluma
Direction artistique : Daniell et Mohamed Alnuma
Résidence au théâtre de Die (26-Drôme) en mai 2016.

Adaptée du Sacre du Printemps, d'Igor Stravinski, cette création de Daniell Alnuma, se déroule aux temps bibliques. Les femmes du désert étaient censées s’isoler entre elles lors de leurs menstruations dans une tente dédiée à ce moment.  

La pièce met en scène les rituels qui s’y pratiquaient, teintés de rouge : les femmes sont face à elles-mêmes mais aussi face à d’autres femmes ; ce face à face provoque toute une variété d’émotions et de conflits inter relationnels. Ces femmes sont confrontées à la jalousie et à la violence, aux secrets et aux chuchotements, à la folie et aux superstitions. Se détache la figure d’une déesse qui est l’objet de cérémonies célébrant la féminité.

Pendant trois ans, les danseuses de “Corps et Âmes”, avec Daniell Alluma, leur maitresse de cérémonie, ont porté le sacre de la vie, à bout de bras, de corps, de coeur et d’âme, pour rendre la réalité crue et féminine de l’oeuvre d’Igor Stravinski.

J’ai eu la joie de filmer ce ballet, au cours d’une résidence au théâtre de Die. J’ai réalisé quatre prises à différents moments, en public, en filage, et pendant la répétition de certaines scènes.

Mon idée était de rendre le moment aussi réel que je l’ai vécu. En choisissant de m’attacher au scénario plutôt qu’à la performance artistique, avec des images parfois rugueuses, abruptes, proches, trop proches, j’ai cherché à immiscer le spectateur dans cette union intime. Les coupes rapprochées, rapides, doivent participer à la tension de ce moment, cruel et nécessaire, à l’urgence de ces femmes en train de réaliser la vie.

A voir sur le site, le trailer et le solo final, extrait du spectacle monté dans sa continuité (disponible sur demande)

Le Sacre du Printemps